320
480
640
768

Un défi 21 jours sans fumer ni vapoter couronné de succès à la Poly des Berges

Les Bergeronnes, le 9 juin 2021 – Inscrite à un nanoprogramme portant sur les sources de dépendances et dispensé par l’Université Laval, l’éducatrice spécialisée Claire Therrien de la Polyvalente des Berges de Bergeronnes a récemment lancé un défi « 21 jours sans fumer et sans vapoter » aux élèves de cinquième secondaire, une initiative couronnée d’un véritable succès qu’elle prévoit répéter l’an prochain et même étendre à d’autres élèves si les mesures sanitaires le permettent.

Ce sont sept élèves finissants qui ont accepté de prendre part au défi lancé par Claire Therrien au début du mois de mai dernier. Si certains voulaient profiter de l’occasion pour arrêter de fumer ou de vapoter, d’autres se sont plutôt inscrits à titre de pairs aidants, pour supporter les participants.

Privilèges et activités spéciales
Les élèves qui s’étaient engagés à ne pas fumer ni vapoter à l’école pendant 21 jours avaient droit à différents avantages tout au long du défi dont la possibilité de se réunir au local jeunesse Beach Claire pour profiter de quelques activités et de certains privilèges dont des collations cuisinées spécialement pour eux par l’instigatrice de l’activité. Alors que les consignes sanitaires imposaient la prise de repas en groupe fermé à l’intérieur de la classe, les élèves inscrits au défi avaient aussi l’opportunité de sortir de la classe pour dîner tout en respectant certaines consignes strictes pour éviter la propagation de la COVID-19.

Une campagne informative pour tous
Tout au long du défi, un babillard a été installé bien en vue afin d’informer les élèves du cheminement des participants, mais aussi présenter des informations utiles sur le tabac et la vapoteuse. Lors de la dernière journée du défi, le 3 juin, les participants ont également animé un kiosque dans la grande salle, sur l’heure du midi. Un questionnaire distribué aux élèves permettait entre autres de tester leurs connaissances en matière de consommation de tabac et de vapotage, alors que la projection d’une publicité sur les risques de fumer a aussi permis de sensibiliser les jeunes sur les effets de la consommation de produits du tabac et de leurs dérivés. Une distribution massive de masques de protection arborant les couleurs de la campagne « Fumer c’est dégueu » du programme De Facto et du Réseau du sport étudiant du Québec a également agrémenté cette activité de sensibilisation destinée à tous les élèves.

Une suite l’an prochain
Heureuse des résultats de cette première expérience réservée à un nombre restreint d’élèves en raison des contraintes sanitaires, dont le respect des bulles-classes, l’éducatrice Claire Therrien entend bien répéter le projet l’an prochain et même l’étendre à d’autres groupes d’élèves si la situation le permet. « J’ai même l’idée d’en faire un événement de plus grande envergure et de lancer le défi à d’autres écoles », souligne Mme Therrien, qui propose d’utiliser le « timing » de la campagne provinciale de sensibilisation et de prévention à l’initiation au tabac, qui se déroule chaque année dans les écoles secondaires, pour mettre son idée en branle auprès des jeunes de la Polyvalente des Berges et même au-delà.

-30-

 

Cliquez ici pour voir quelques photos des activités

 

 

Source : Patricia Lavoie
              Agente aux communications
              Commission scolaire de l’Estuaire
              418 589-0806, poste 4860
              Patricia.lavoie@csestuaire.qc.ca