La Fondation Desjardins distribue plus de 17 000 $ dans les écoles du CSS de l'Estuaire

Baie-Comeau, le 16 février 2021 – Pour une deuxième année consécutive, les écoles du Centre de services scolaire de l’Estuaire remportent la part du lion dans le cadre de la remise annuelle des Prix Fondation Desjardins, alors que six écoles de notre territoire dont cinq desservies par la Caisse Desjardins de Manic-Outardes se partageront 17 500 $ sur les 24 100 $ distribués sur l’ensemble de la Côte-Nord.

Au total, ce sont 1 328 projets qui ont été soumis dans le cadre de la cinquième édition des Prix Fondation Desjardins dont 20 sur la Côte-Nord, où 13 initiatives du milieu scolaire ont retenu l’attention du jury et ainsi décroché des bourses variant de 600 $ à 3000 $. À l’échelle de la province, ce sont plus de 1 M$ qui ont été distribués cette année aux gagnants, déterminés par un vote des dirigeants et des employés du Mouvement Desjardins.

Clase verte à l’école Les Dunes de Pointe-aux-Outardes
Une bourse de 3 000 $ a été décernée à l’école Les Dunes de Pointe-aux-Outardes où les enseignantes Marie-Ève Coutu et Marie-Ève Gagné pilotent un projet imaginé pour tous les groupes de l’école et visant à réaménager le jardin pédagogique situé à proximité de l’école, de manière à ce qu’il devienne une véritable classe adaptée à l’enseignement extérieur. Le projet vise notamment l’aménagement d’espaces de travail plus ergonomiques pour les élèves et les enseignantes. Un rehaussement des bacs de jardinage est aussi prévu afin de pouvoir y pratiquer l’agriculture locale, un projet auquel est associée la Coopérative Gaïa, qui animera, au cours des prochains mois, des ateliers en classe afin de préparer les élèves et le personnel à la saison du jardinage. Pouvant compter sur une commandite de Home Hardware pour certains matériaux, les responsables du projet prévoient débuter les travaux au printemps et estiment que la bourse de la Fondation Desjardins couvrira une bonne partie des dépenses.

« Me sentir bien et m’épanouir au sein de ma classe »
Enseignante dans une classe d’adaptation scolaire qui accueille une clientèle aux prises avec un trouble du spectre de l’autisme, Chantal Baron de l’école Trudel de Baie-Comeau a elle aussi reçu une somme de 3 000 $. Puisque les élèves restent souvent dans sa classe plus d’une année, Mme Baron souhaite créer un environnement où ils pourront s’épanouir, se sentir bien et respectés dans leurs différences. Dans cette optique, elle a utilisé la somme consentie par la Fondation Desjardins afin de renouveler son matériel et d’acquérir des livres ainsi que des jeux éducatifs adaptés à ses élèves. Elle a également fait l’achat de matériel sensoriel, d’un bac à sable et d’une balançoire pour cette clientèle aux besoins particuliers.

« Raconte-moi une histoire… »
L’enseignante Isabelle Dumais de l’école Bois-du-Nord de Baie-Comeau a trouvé une façon originale de favoriser l’amélioration de ses élèves en compréhension de lecture, alors qu’elle a mis les outils technologiques à profit et impliqué ses élèves dans un projet collaboratif permettant de développer le goût de la lecture chez les petits, mais aussi le sentiment de fierté et d’appartenance de ses élèves envers l’école. Grâce à l’application mobile Seesaw, que l’enseignante utilise déjà avec ses élèves, mais aussi pour garder le contact avec les parents et partager avec eux les travaux de leurs enfants ou les informations de la classe, les élèves enregistrent des livres de lecture qui seront par la suite mis à la disposition de la soixantaine d’élèves de maternelle de l’école. Ceux-ci pourront alors écouter les histoires à la simple lecture d’un code QR tout en suivant l’histoire avec le livre. Véritable source de fierté pour les 23 élèves de deuxième année impliqués, le projet permet de développer leurs compétences en lecture, mais aussi leurs habiletés technologiques ainsi que l’entraide et la coopération. La somme de 3 000 $ consentie par la Fondation Desjardins servira notamment à l’achat de nouveaux livres de lecture ainsi qu’à l’acquisition d’une tablette électronique pour faciliter la gestion et la mise en œuvre du projet.

Classe vivante à l'extérieur de l'école Richard de Chute-aux-Outardes
L’école Richard de Chute-aux-Outardes a elle aussi reçu une somme de 3 000 $ afin de concrétiser un projet de classe extérieure en plusieurs phases, élaboré grâce aux idées proposées par l’ensemble du personnel de l’école. Inspiré des classes flexibles, le projet piloté par les enseignantes Bénédicte Fournier et Marie-Ève Rhéaume prévoit l’aménagement de différents espaces de travail pour les élèves et débutera par l’aménagement d’une section dotée de matériel mobile pouvant être déplacé. Confiantes de pouvoir débuter les travaux dès le printemps selon l’évolution des consignes sanitaires, les enseignantes à la tête du projet voient dans celui-ci une belle façon d’impliquer les élèves et d’intéresser ceux qui s’accomplissent dans les tâches manuelles ou qui ont un peu plus besoin de bouger. Les responsables du projet ont également une volonté d’impliquer la communauté dans la concrétisation du projet et de mettre l’expertise du milieu à profit en favorisant, par exemple, un transfert de connaissances intergénérationnelles qui permettra la mise en valeur du patrimoine local et régional. Au fil de l’avancement du projet, la réalisation de murales par des artistes du milieu figure également dans les plans de cette initiative où la créativité et le sentiment d’appartenance auront une place de choix pour faire de cet espace un endroit accueillant et réconfortant où les élèves se sentiront chez soi tout en étant près de la nature.

Ligue robotique à l'école secondaire Serge-Bouchard
Caressant depuis plusieurs années le rêve d’acheter des robots pour permettre aux élèves de se familiariser avec la programmation, l’enseignant Frédéric Bénichou est heureux d’avoir pu bénéficier d’une somme de 2 500 $ de la Fondation Desjardins lui ayant permis d’acquérir cinq robots principalement destinés aux élèves du premier cycle du secondaire. Grâce à ces robots et tout le potentiel qu’ils permettent d’explorer, M. Bénichou se réjouit de pouvoir toucher à toutes les sphères de la science. En cette période où la pandémie limite le nombre d’activités parascolaires permises, les robots sont notamment très populaires auprès de la clientèle étudiante sur l’heure du midi.

Psychomotricité à l'école Marie-Immaculée des Escoumins
Desservie par la Caisse Desjardins du Saguenay- St-Laurent, l’école Marie-Immaculée des Escoumins a également mis la main sur une somme de 3 000 $ afin d’aménager un espace « psychomotricité » pour les élèves du préscolaire qui fréquentent la classe d’adaptation scolaire de l’enseignante Valérie Gravel. En collaboration avec la technicienne en éducation spécialisée Marie-Ève Lagacé et la préposée aux élèves handicapées Alexandra Martin, Mme Gravel a procédé à l’achat de matériel et de jeux spécialisés qui devraient être disponibles d’ici quelques semaines dans un espace qui sera supervisé par un intervenant chaque fois qu’il sera visité par la clientèle ciblée.

Desjaridns, un partenaire important de la communauté
Partenaire important de la communauté et du milieu scolaire, Desjardins est fier de saluer la concrétisation des extraordinaires projets qui émergent de nos écoles à chaque année. Présente lors des remises dans les écoles de Manicouagan, la directrice service aux membres et opérations de la Caisse Desjardins de Manic-Outardes, Mme Marie-France Robichaud, a d’ailleurs insisté sur l’importance pour les écoles de la Côte-Nord de présenter des projets dans le cadre des Prix Fondation Desjardins puisqu’une enveloppe est prévue pour chacune des régions et qu’il importe qu’elle puisse bénéficier aux jeunes et moins jeunes citoyens de notre territoire.

-30-


Pour voir des photos de la remise des prix, cliquez ici

 

Source:   Patricia Lavoie
               Agente aux communications
               Centre de services scolaire de l'Estuaire
               418 589-0806, psote 4860
               patricia.lavoie@csestuaire.qc.ca