Appel au civisme à la suite de vandalisme au CFP de l'Estuaire à Forestville

Forestville, le 10 septembre 2020 – Observant une recrudescence des actes de vandalisme endommageant leurs équipements dans la région de Forestville, le Centre de formation professionnelle (CFP) de l’Estuaire et le Centre de services scolaire de l’Estuaire souhaitent sensibiliser la population aux conséquences de tels actes gratuits sur des équipements de grande valeur ainsi que leurs impacts sur l’économie régionale.

La direction du CFP de l’Estuaire affirme qu’elle recense chaque année quelques épisodes de vandalisme et que l’automne, et plus particulièrement la période de la chasse, sont propices à ce genre d’événements déplorables. « Les actes de vandalisme se produisent le plus souvent lorsque nos travaux se déroulent à proximité de Forestville », explique le directeur du CFP, M. Michel Savard, faisant ainsi référence aux chantiers où s’exercent les étudiants inscrits à la formation de Conduite de machinerie lourde en voirie forestière.

Les plus récents actes de vandalisme ayant mené à une plainte à la Sûreté du Québec se sont produits entre 18 h le 6 septembre et 6 h le lendemain matin, alors que les malfaiteurs ont notamment versé du sable dans les réservoirs d’huile et de carburant d’une pelle mécanique, causant d’importants dommages au moteur de l’engin. Au cours des derniers jours, une toilette chimique et d’autres équipements ont également été volés sur des chantiers. Des vols d’essence, des vitres cassées et d’autres bris causés à de la machinerie sont également monnaie courante pour le CFP et d’autres contracteurs œuvrant sur le terrain.

Conséquences sur le Centre et la région
Rappelant que les équipements du centre de formation valent plusieurs centaines de milliers de dollars, le directeur de l’établissement souligne qu’il s’agit de biens publics puisque le CFP est principalement financé par l’État et que le fait de les endommager a des conséquences sur l’ensemble de la région. « Le CFP de l’Estuaire est reconnu pour ses formations en foresterie et il accueille une clientèle de partout dans la province, alors en brisant nos équipements, les vandales entachent non seulement notre réputation et celle de la région, mais ils entrainent également des conséquences sur l’économie régionale en perturbant la formation de main-d’œuvre ainsi que les retombées économiques qu’engendrent nos activités dans le milieu », soutient Michel Savard, qui invite la population à ouvrir l’œil afin de protéger les équipements du CFP, mais aussi l’ensemble des biens collectifs qui apportent une plus-value à la qualité de vie régionale.

-30-

 

Source :  Patricia Lavoie                                               
               Agente aux communications 
               Centre de services scolaire de l’Estuaire             
               418 589-0806, poste 4860                               
               Patricia.lavoie@csestuaire.qc.ca